top of page

13 L'Empereur Matthias – tunnels + minerai de fer

reinfalz.JPG

Nom du goujon :             "Archiduc Matthias - Stollen", de 1612 "Kaiser Matthias - Stollen"

                                    Empereur Matthias, règne 1612 - 1619, fils de l'empereur Maximilien II.

Frapper:           1577            

Longueur:                         420 mètres

Altitude:                    959 mètres

En 1577, après avoir cherché pendant 14 ans et toujours rien trouvé de spécial, les experts miniers du Salzamt ont décidé de convertir un essai de creusement du tunnel Neuhauser - Kehr im Obernberg - en déversoir et de creuser une nouvelle montagne en contrebas pour drainer le saumure. C'est le tunnel de l'archiduc Matthias qui, après neuf ans de conduite dans le calcaire, est finalement tombé sur le Haselgebirge salé.

Comme prévu, le tunnel Matthias - puits principal a rapidement atteint à nouveau la limite de sel arrière, à l'est. Cependant, un bâtiment transversal d'essai a ouvert un bon Haselgebirge sur une plus longue distance.

Deux inspections de montagne ont été effectuées en 1584 pour une ouverture plus rapide de l'Ischler Salzberg. Dans le tunnel de l'archiduc Mathias, les montagnes de sel s'étant améliorées, un nouveau bâtiment devait être construit derrière le bâtiment dit de l'eau. Entre-temps, dans le tunnel Matthias, le puits principal et deux fouilles d'essai avaient été chassés du sel dans le calcaire aquifère.

En 1586, une inspection de montagne a de nouveau été effectuée à l'Ischler Salzberg. Il s'est avéré que la fosse d'essai creusée par le tunnel de l'archiduc Mathias avait rencontré une bonne roche salée sur toute une épaisseur de montagne. Pour cette raison, les travaux d'investigation incertains dans les tunnels miniers d'Obereck ("Moosegg") et de Roßmoos doivent être arrêtés rapidement et le tunnel de l'archiduc Matthias doit être enfoncé avec une nouvelle montée, le tunnel Neuberg.

Situation des barrages et déversoirs dans le tunnel Kaiser Matthias vers 1654 :

Un total de 9 aqueducs;                                                                                                              

Eau, Archiduc Matthias, Seeauer, Rettenbacher, Hippelsroider, Caïn, Notre-Dame, Haimb et Klein Trattel – bâtiment.                    

Les 9 Schöpfbaue ont déjà été coupés avant 1648 et ont été utilisés comme princes - ainsi que Kain et Trattel - barrage avec indulgences dans le Frauenholz - tunnels.

Le tunnel Matthias - puits principal mesurait 387 tiges (461,3 m) de long jusqu'à ce qu'il atteigne la limite du sel. 6 Stabel (7,2 m) après la ligne de sel, il y a eu une fouille d'essai dans le tunnel de Neuberg. Dans le prolongement du tunnel Matthias - puits principal 9 constructions ont été créées. À savoir le bâtiment de l'eau - et de l'archiduc Matthias -, qui se trouvait sous un ciel et contenait 42 chambres (4 754 m³) de saumure. Les deux constructions ont été creusées du tunnel de Neuberg avec un four à déversoir et appelées déversoir du prince.  En 1725, la base du déversoir Fürsten dans le tunnel Matthias a percé dans le déversoir Rassfellner dans le tunnel Neuberg en contrebas. Le déversoir des princes fut ensuite prolongé jusqu'au tunnel Saint-Jean et abandonné seulement vers 1744.

Les bâtiments suivants, à savoir les bâtiments Seeauer, Rettenbacher, Hippelsroider, Kain, Fraun, Haimb et Klein Trattel contenaient 60 chambres (6 792 m³) de saumure et étaient également sous un ciel. Ils ont également été passés sous le tunnel du Neuberg avec un four à déversoir et préparés pour un déversoir de sortie.  Ce déversoir s'appelait déversoir Cain et Trattel lors de la lixiviation dans le tunnel Matthias. Lorsqu'il a été davantage arrosé dans le tunnel St. Johannes, il a été rebaptisé déversoir Zierler. Le déversoir de Zierler a fonctionné jusqu'en 1807.

Derrière ces bâtiments, le tunnel Matthias - puits principal mesurait encore 16 Stabel (19,1 m) de long. Leur champ de bataille était déjà dans les montagnes sourdes.

                                                         

En 1654, l'épaisseur de la montagne du tunnel Matthias au tunnel Obernberg était encore d'environ 10 bars (11,9 m). Le tunnel St. Johannes a été ouvert en 1725 pour gagner cette épaisseur de montagne et pour un meilleur drainage des déversoirs créés dans le tunnel de l'archiduc Matthias.

En 1656, il y avait une maison de montagne en partie en brique et en partie en bois près du tunnel Matthias. Lorsque celui-ci a été retiré par la suite, les boiseries encore utilisables ont été utilisées pour construire, non loin du Neuberg -  tunnel construit sous le nom de Taxhaus, chambre en bois. Les mineurs étaient logés dans cette chambre en bois.                                                                                                                                                                              

La commission d'inspection Starhembergsche de 1707 a déjà trouvé le tunnel Matthias sournois, derrière la sortie du barrage, il y avait des déversoirs effondrés, qui ont été exploités par un arrosage de vol, par lequel la saumure générée s'écoulait à travers le puits principal.

L'introduction de l'eau douce nécessaire à la lixiviation dans les tunnels plus profonds provenait du ruisseau et des sources dans la zone de l'embouchure du tunnel Matthias. L'eau collectée dans des tubes en bois était introduite dans la montagne via le tunnel Matthias - puits principal.

À partir de 1769, l'eau nécessaire pour diluer les déversoirs était acheminée par une fouille de surface au-dessus du tunnel St. Johannes et de là via la fouille Saherböck jusqu'au puits principal du tunnel Matthias.

A partir de 1784, l'eau nécessaire à la production de saumure était collectée dans une « cabane d'abreuvement » au-dessus du tunnel Matthias et déviée via la fosse d'abreuvement nouvellement construite vers le tunnel Matthias – puits principal. De là, l'eau est arrivée, selon les besoins, soit par le pasteur Weissbacher - Schurf, soit par le creusement ultérieur des déversoirs situés du côté soir (côté ouest) dans les tunnels plus profonds. Les déversoirs du matin (est) pourraient être au-dessus du v. Adlersberg - conversion et le Weilenböcker - creusement et le creusement ultérieur peuvent être réalisés.

Situation des déversoirs dans le tunnel Matthias vers 1850 :   

Un total de 3 barrages, tous déclarés morts vers 1850 ;                                                                             

Déversoir Preuner et Raßfellner, de Frauenholz - via Neuberg - jusqu'à Matthias - tunnel.                                                                                      Zierler – déversoir et princes – déversoir de Matthias –  sur St. Johannes - tunnel jusqu'à verlaugt.

Jusqu'en 1933, la voie de drainage menait dans le tunnel Matthias via la fosse de drainage jusqu'au puits principal et ensuite jusqu'à la fosse Plenzner menant au tunnel Neuberg. De plus, une autre conduite d'eau descendait du tunnel St. Johannes via l'affouillement Saherböck jusqu'au puits principal.

En 1931, lors de l'inspection principale, il fut décidé de laisser ouvert le tunnel Matthias car les futurs arrosages devaient provenir du Törlbach via le tunnel Maria Theresia. Pour cette raison, des barrages ont été construits en 1932 au bout du tunnel et à la tête de la carrière Plenzner et Weissbacher. Une dernière inspection pour vérifier les barrages a eu lieu le 5 février 1934. Les entrées du tunnel du tunnel Matthias et la fosse de drainage ont ensuite été définitivement scellées.

 

Sources utilisées :

Carl Schraml "Les salines de Haute-Autriche du début du XVIe au milieu du XVIIIe siècle", Vienne 1932

Carl Schraml "Les salines de Haute-Autriche de 1750 à l'après-guerre", Vienne 1934

Carl Schraml "Les Salines de Haute-Autriche de 1818 à la fin de l'Office du Sel en 1850", Vienne 1936

Leopold Schiendorfer "Perneck - Un village à travers les âges", Linz 2006

Johann Steiner "Le compagnon de voyage à travers la Haute-Suisse autrichienne", Linz 1820, réimpression Gmunden 1981

Georg Chancellor "Chronique d'Ischl", Ischl 1881, réimpression Bad Ischl 1983

Michael Kefer "Description des principales cartes du kk Salzberg zu Ischl", 1820, transcription par Thomas Nussbaumer, au 13 septembre 2016

Anton Dicklberger "Histoire systématique des marais salants de la Haute-Autriche", Volume I, Ischl 1807, transcription par Thomas Nussbaumer, à partir du 06.2018

Plan des fosses vers 1700

Gravures rupestres près du tunnel Matthias

Fosse de drainage dans le tunnel Matthias

Construit  1784 - En service jusqu'en 1934

A partir de 1784, l'eau se trouvait dans un "abreuvoir" au-dessus

du tunnel Matthias du Sulzbach et d'un fort

Source (source Kaltenbrunn)

attrapé et sur la fosse de drainage nouvellement construite sur le

Matthias Stollen – arbre principal dérivé.

 

De là, l'eau arrivait, selon les besoins, soit par le

Pasteur Weissbacher - creuser et creuser ensuite jusqu'au

sur le

Côté soir (côté ouest) déversoirs situés dans les tunnels plus profonds.

Le matin (est)

La défense pourrait sur le v. Adlersberg – conversion et

Weilenböcker – Schurf aussi

les perspectives suivantes peuvent être atteintes.

 

Miner Franz c. Schwind a commencé en 1842

Pose de conduites d'eau en fonte à l'Ischler Salzberg. Cela a rendu possible le long chemin parcouru par ceux des horizons supérieurs

l'eau collectée devait voyager pour remplir les ouvriers de lixiviation, car les tuyaux en fer pouvaient être sous une pression plus élevée que les tuyaux en bois. L'approvisionnement rapide en plus grandes quantités d'eau pour les travailleurs de la production et le drainage

les tronçons détrempés par les tuyaux en bois qui pleuraient étaient désormais possibles.

 

En septembre 2018, des membres de l'IGM ont découvert l'embouchure de la fosse de drainage, révélant un portail étonnamment bien conservé.

 

Texte : Archives Salinen Autriche, Archives IGM                                             

Bassin d'eau pour l'arrosage dans le tunnel Matthias

Construit  1883 - En service jusqu'en 1934

En 1883, pour sécuriser l'exploitation de la machine et de l'arrosage en

temps arides 

la fabrication d'un grand bac de récupération d'eau en béton dans le

près de

Matthias – Stollen à la place de celui qui existe depuis des lustres

boîte de collecte pourrie

en bois approuvé.

Celui-ci recouvert d'une simple cabane en bois

bac de récupération d'eau, servi

pour l'alimentation du bobinoir et pour l'opération de lixiviation.

 

En septembre 2018, les membres de l'IGM

capacité d'environ 100 m3

Bassin d'eau à la galerie Matthias déboisée en bordure du bassin,

qui d'une part restreignait la vue de ce bâtiment,

d'autre part menaçaient de percer le mur de béton avec leurs racines.

Ce bassin d'eau est alimenté par la très productive "source de Kaltenbrunn".

 

Ce bassin est le plus grand bâtiment subsistant qui a été construit à partir de "Pernecker Romanzement" - chaux hydraulique de Pernecker, également connue sous le nom de "Hydrauer". Celui-ci était produit en grande quantité dans la cimenterie de Josefstollen.

 

Texte : Archives Salinen Autriche, Archives IGM